Olenghankoy au groupe de Tshibala : « Notre rôle n’est pas d’affronter l’église »

Olenghankoy au groupe de Tshibala : « Notre rôle n’est pas d’affronter l’église »

Le président du Conseil des sages de la frange du Rassemblement/Kasa-Vubu et président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA),  Joseph Olenghankoy, a une fois de plus marqué son opposition à la contremarche projetée pour le dimanche 21 janvier par les membres de l’opposition et des laïcs catholiques.

Pour Joseph Olenghankoy, le rôle à jouer par sa plateforme qui, du reste participe à la cogestion de l’État grâce à l’accord de la Saint-Sylvestre, est de comprendre et proposer des solutions aux réclamations de l’église et non pas de l’affronter.

Inscription ISJC

« Le Rassop Kasa-Vubu participe à la cogérance du pays suite à l’accord du 31 décembre. Notre rôle n’est pas d’affronter l’église mais de comprendre ses réclamations et de proposer des pistes de solution », a-t-il déclaré sur son compte twitter.

Joseph Olenghankoy conseille à ses compères, visiblement conduits par le Premier ministre Bruno Tshibala, de ne pas défier l’église car personne n’a vaincue cette dernière dans l’histoire du pays « Dans l’histoire politique de la RDC, aucun courant politique a défié l’Église et l’a vaincue », a-t-il prévenu.

Dans une interview accordée à Actualité.cd mardi 16 janvier, Tharcisse Loseke, membre du Rassop/Kasa-Vubu, a jugé « contre-productive » la précédente déclaration de Joseph Olenghankoy toujours au sujet de la marche organisée par les siens contre son avis en sa qualité de président du Conseil des sages. Selon Tharcisse Loseke, c’est Bruno Tshibala qui coordonne les actions du Rassop/Kasa-Vubu.

« Nous regrettons cette déclaration, elle est contre-productive. C’est Bruno Tshibala qui a été désigné porte-parole depuis Genval qui coordonne les activités du Rassemblement », a-t-il déclaré.

Patrick Kambale

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.