Nord-Kivu: par manque de dotation des fonds, les nouveaux élus se cotisent pour un fonctionnement minimal

L’Assemblée provinciale du Nord–Kivu éprouve des difficultés pour son fonctionnement depuis le début de la législature en cours. En cause, l’absence de dotation des fonds de fonctionnements de la part de l’autorité provinciale.

L’organe législatif de cette province a soumis depuis décembre 2023 un état de besoin au gouvernorat de province évalué à 230 mille dollars américains. Cette enveloppe doit couvrir entre autres les frais de voyage des députés, leurs émoluments et les frais de fonctionnement du parlement provincial, ont expliqué des sources proches de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu, dit la radio Okapi.

Après des négociations, poursuivent les mêmes sources, le gouvernorat a promis d’octroyer   5% de ce budget, soit dix mille dollars USD pour la tenue de premières plénières afin de valider les mandats de nouveaux élus et installer le bureau d’âge.

Ce montant n’a pas encore été décaissé, ajoutent ces sources.

Face à cette situation, les députés provinciaux et ceux élus aux législatives nationales et provinciales cotisent pour maintenir un fonctionnement minimal de l’assemblée provinciale.

L’administration de cet organe a recouru à la MONUSCO pour reproduire les dossiers des députés élus afin de partager des copies aux différentes commissions.

Toujours Selon les mêmes sources, l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu n’a reçu aucune dotation du gouvernement provincial depuis un an et pas de frais de fonctionnement du gouvernement central depuis 11 mois.

Aucun acteur n’a souhaité commenter ce dossier au niveau du gouvernorat de province, ajoute notre source.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.