Nord-Kivu : les rebelles du M23 bafouent la trêve humanitaire, des nouveaux combats signalés

Des violents affrontements ont opposé depuis la matinée de ce mercredi 10 juillet 2024, les rebelles du M23-RDF aux résistants wazalendo à Nyange et Bibwe, dans la chefferie des Bashali, située dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Selon des sources concordantes dans la zone, les rebelles du M23-RDF ont lancé deux attaques simultanées contre les positions des wazalendo, affiliés au mouvement ANCDH/AFDP dirigé par le général Jean-Marie. Ces attaques ont visé spécifiquement les zones près de Mpati et Kirumbu, dans le groupement Bashali Mokoto.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette escalade survient malgré l’annonce récente du département d’État américain concernant la signature d’une trêve de deux semaines entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Cette trêve, prévue pour entrer en vigueur le vendredi 5 juillet, n’a cependant pas encore permis d’arrêter immédiatement les hostilités dans les zones de conflit du Nord-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette situation compromet gravement l’accès des organisations humanitaires aux zones affectées par les combats, rendant leur intervention difficile voire impossible.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.