Bukavu : pénurie d’eau, le Bureau de coordination de la société civile s’invite

Le Bureau de coordination de la Société civile du Sud-Kivu demande à la REGIDESO de calculer la période de coupure d’eau et en déduire les factures. Recommandation faite par Maître Néné Bintu présidente de cette structure en rapport avec la situation de la pénurie d’eau pendant cette période sèche.

Dans une note parvenue à la rédaction centrale de JamboFm ce mardi 9 juillet, le Bureau de coordination de la société civile dit avoir constaté avec amertume les pannes techniques que connaît la REGIDESO lui en empêchant de desservir ses abonnés en eau potable en cette période de haute chaleur due à la saison sèche, à la perturbation climatique et de vacances des écoliers.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Elle est de même consciente, des défis auxquels la REGIDESO fait face, et était déjà optimiste par rapport aux solutions proposées par les techniciens de cette régie de distribution d’eau afin d’augmenter la déserte en eau potable.

Malheureusement regrette Néné Bintu, les défis renaissent et font croire à des problèmes sérieux de management au sein des services technique de la REGIDESO qui visiblement tâtonnent au lieu d’apporter des solutions idoines et durables.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Les défis renaissent et font croire à de problèmes sérieux de management au sein des services techniques de la REGIDESO qui visiblement tâtonnent au lieu d’apporter des solutions idoines et durables. Dans une journée porte-ouverte où la REGIDESO nous avait invité au moins d’avril 2024, elle avait dit qu’elle a besoin d’un million cinq mille dollars pour mettre fin à ces différentes pannes techniques et desservir la ville en eau potable,” a dit Maître Néné Bintu.

Le Bureau de coordination de la société civile lance un appel aux autorités à répondre au besoin de cette organisation et encourage la REGIDESO à prendre en compte les différentes recommandations pour arriver à satisfaire ses abonnés.

A la REGIDESO de calculer la période de coupure et en déduire les factures car l’eau n’est pas desservie mais les factures abondent; de demeurer consciente du tort qu’elle cause à la population par ses agissements et fournir tous les moyens possibles pour desservir le plus tôt possible de l’eau potable dans la ville de Bukavu”

Joseph Rold

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.