Nord-Kivu : les combats entre groupes locaux-FARDC contre le M23 se sont poursuivis ce vendredi sur plusieurs lignes de front à Masisi et Rutshuru

Plusieurs sources dans le Masisi affirment que des violents affrontements opposent, ce vendredi 2 fevrier, les rebelles du M23 aux FARDC et les groupes armés locaux.

Ces affrontements se déroulent actuellement à Rushoga et Humule, des localités qui regorgent des sites miniers notamment les sites dénommés Mwangachuchu, Bisunzu et Rubara. Ces agglomérations seraient tombées entre les mains des rebelles jeudi après des violents combats.

Inscription ISJC

Des sources locales rapportent aussi que les rebelles continuent à occuper des localités et collines stratégiques, et que l’armée congolaise, elle, poursuit ses bombardements dans la région occupée. Les rebelles sont visibles à Ruhegeri, à 10 km de Ngungu et sur la colline Kagano, non loin des agglomérations de Kiluku et Shasha dans le groupement Mupfunyi shanga, indiquent ces sources.

Un notable de Nyanzale affirme que d’autres violents affrontements sont également enregistrés ce vendredi à Bwito, dans le territoire de Rutshuru. D’après lui, des détonations d’armes lourdes se font entendre et la situation serait préoccupante.

Cette intensification des combats inquiète les acteurs locaux dans le Masisi surtout avec l’avancée des rebelles dans les collines stratégiques notamment de Shasha d’où ils risquent de couper l’axe routier Minova-Bweremana. C’est notamment à Rushababwe entre les groupements Bambo et Tongo. Ces combats se déroulement vers Kanyamatembe et Musay.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.