Nord-Kivu : La société civile exige des enquêtes sérieuses après l’évasion à la prison de Beni-Kangbayi

La récente évasion survenue tôt le matin du mardi 20 octobre dernier à la prison centrale de Beni-Kangbayi risque de constituer une sérieuse menace qui va peser sur l’espace Beni-Butembo-Lubero, dans la province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Rapporte le rapporteur de la coordination urbaine de la société civile de Butembo, Kambale Vake Okeko au lendemain de l’attaque qui a entraîné l’évasion de plus de 1.000 détenus, dont des civils, des combattants ADF ainsi que des miliciens Maï-maï.

A l’en croire, sa structure citoyenne regrette de voir que cette attaque a encore déversé des centaines de criminels dans la société.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce dernier craint aussi du fait que les fugitifs cherchent à prendre refuge dans des agglomérations et villes voisines de Beni. D’où son appel à des enquêtes sérieuses.

Il sied de signaler que certains évadés ont été rattrapés par les services de sécurité et remis dans la prison. Le directeur de cette maison carcérale Tsongo Makelele parle de 170 détenus qui sont jusque-là dans la prison après la dite évasion de plus de 1000 détenus.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour rappel, au cours de cette évasion plusieurs morts et des blessés ont été enregistrés parmi les évadés.

Héritier Kazadi depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.