Nord-Kivu: la passation de l’ENAFEP a été délocalisé du centre de Kanyabayonga à Kayna(Lubero)

Les centres de passation de l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP) de Kanyabayonga et Bulotwa sont délocalisés à Kayina, à une dizaine de kilomètres au nord de Kanyabayonga. La décision a été prise samedi 1 er juin par les responsables de la sous-division de l’EPST Kirumba, dans la province éducationnelle du Nord-Kivu 2. 

Au total, cinq centres de passation de l’examen national de fin d’études primaires sont délocalisés à Kayna : un centre de Bulotwa et quatre de Kanyabayonga.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette décision a été prise lors d’une réunion technique tenue à Kirumba samedi pour permettre à ces élèves déplacés de passer lundi 3 juin leur examen comme tous les finalistes du primaire dans le pays.

 “On a fait un sondage là-bas, la majorité d’enfants sont aux environs de Kayna et Kirumba. Alors, par mesure de prudence, tous les enfants seront déversés à l’EP Kayna. Que les enfants passent l’examen dans l’apaisement ; et aux parents de préparer convenablement leurs enfants pour l’ENAFEP en oubliant d’abord l’image de la guerre. Que les enfants ne soient plus frustrés. Dieu est là, Dieu est bon et tout sera sécurisé,” a expliqué à la presse Paluku Muvunga Richard, sous-Proved de l’EPST Kirumba.

Richard Muvunga ajoute que les élèves finalistes qui se sont déplacés avec leurs familles vers des localités éloignées de Kayna passeront l’examen dans leurs lieux de refuge.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il affirme que les responsables des centres de passation de l’ENAFEP dans toute la zone ont été instruits de recevoir les élèves finalistes déplacés et de transmettre leurs copies d’examen pour correction dans leurs centres relocalisés.

Pour les élèves des classes montantes de Kanyabayonga, les enseignants établiront les moyennes annuelles, précise ce responsable provincial de l’éducation.

La délocalisation de ces centres fait suite aux affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 près de Kanyabayonga. Ces combats ont occasionné le déplacement de la majeure partie de la population de cette commune rurale.

Rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.