Nord-Kivu : la cité de Mushaki serait tombée sous contrôle des rebelles du M23, après des violents combats

Des violents combats ont opposé, depuis tôt ce jeudi 7 décembre, l’armée congolaise aux rebelles du M23 sur plusieurs fronts autour des cités de Mushaki, Kilolirwe et Sake dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Depuis 2 heures du matin, heures locales, des tirs d’artilleries lourdes ont repris dans toute la zone de Ruvunda et Rumeneti, environ 3 à 6 kilomètres de Mushaki, ainsi qu’autour de Kabati sur l’axe Kilolirwe, environ 15 kilomètres de Sake.

Inscription ISJC

Mercredi, des bombardements de l’armée congolaise avaient été signalés sur les positions des rebelles.

Plusieurs sources locales, contactées ce jeudi matin, expliquent qu’il s’agit d’une tentative des rebelles du M23 d’occuper Mushaki, en passant par les collines de Ruvunda et Kabati, à laquelle a réagi l’armée congolaise. Cette zone est désormais vidée de la majorité de sa population civile.

Elles précisent que des combattants locaux interviennent aussi dans ces combats.

Depuis 6 heures locales, l’armée aurait mis à contribution ses artilleries lourdes installées autour de Sake, pour contenir l’ennemi au-delà de cette cité.

Cependant, jusqu’en milieu de la matinée, la situation était confuse, au point qu’il etait difficile de savoir qui contrôle réellement Mushaki. .

Les rebelles auraient réussi à occuper une colline, appelée communément « Antenne de Mushaki » surplombant le centre de la cité juste à 2 kilomètres.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.