Nord Kivu : Félix Tshisekedi aux sinistrés « nous allons construire pour vous des maisons où vous allez rester »

Le président de la République, Félix Tshisekedi s’est rendu auprès des déplacés  du volcan Nyiragongo dans différents site lundi 14 juin. Le chef de  l’état a promis de mettre des moyens nécessaire pour la prise en charge des déplacés.

En séjour au Nord-Kivu depuis le week-end dernier, Félix Tshisekedi en compagnie de sa femme, est allé au pied du Nyiragongo pour s’imprégner des dégâts causés par la coulée des laves.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Lors de son passage dans le territoire de Nyiragongo, le chef l’état a également visité  l’hôpital militaire mobile érigé à kanyarutshinya. Cet hôpital construit d’urgence va servir  de premier secours pour cette population déplacée.

A en croire certaines sources locales, prêt de 6 000 familles continuent d’occuper les bâtiments de l’école primaire Kaembe dans le groupement de Munigi. Elles devront cependant être délocalisées momentanément dans deux sites prévus dans  un plan de contingence dont  le village Kibati et à Kanyarucinya, en groupement Buvira  dans le territoire  de nyiragongo.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Face aux sinistrés dont la plupart ont perdu leur maison, le Président de la République a annoncé  la construction d’un site où devront s’installer les déplacés.

“Je suis venu vous consoler et me rendre compte de votre vécu, on ne vous a pas oublié. De loin nous avons fait quelques choses, nous allons construire des maisons où  vous allez rester“, a lancé le chef de l’Etat devant des centaines de déplacés.

Après Goma le président de la république est attendu  à Beni ce mardi pour avoir une idée claire sur l’évolution des opérations militaires dans la traque de groupes armés.

Elie Rumbo/Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.