Malgré sa suspension par le président Tshisekedi, la CENI fixe l’ élection des gouverneurs au 10 avril

La Commission électorale nationale indépendante, CENI, vient de confirmer la tenue des élections des gouverneurs et vices gouverneurs des provinces le 10 avril prochain. Les candidats gouverneurs vont battre campagne entre le 6 et le 8 avril selon le communiqué rendu public ce 22 mars 2019.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La CENI prévoit aussi la compilation et l’affichage des résultats le même jour du scrutin.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Vive polémique

La publication de ce nouveau calendrier réaménagé se fait alors que le pays vit sous une forte polémique après les élections des sénateurs la semaine dernière sur base, denonce-t-on, de la corruption.

Le président de la République, Félix Tshisekedi, à l’issue de la réunion inter institutionnelle, a ordonné la suspension des élections des gouverneurs et de l’installation des sénateurs. Et ce, en attendant l’aboutissement des enquêtes du procureur général de la République pour sanctionner les députés corrompus et les sénateurs corrupteurs.

Une décision dénoncée par plusieurs observateurs et acteurs politiques.

Le FCC du président Joseph Kabila l’a rejeté invitant la CENI à poursuivre l’exécution de son calendrier et ses sénateurs élus à aller siéger à Kinshasa.

Le Mouvement pour la libération du Congo, MLC, de l’opposant Jean Pierre Bemba a lui denoncê “l’amateurisme au sommet de l’Etat”.

Plusieurs autres acteurs ont dénoncé la violation de la Constitution, la CENI étant la seule habileté à fixer, exécuter, modifier ou suspendre le calendrier. Une position d’ailleurs partagé par des hauts cadres de cette institution d’appui à la démocratie.

Par contre, du côté de CACH, Coalition du président Tshisekedi, la suspension était opportune. Certains évoquaient même la possibilité de la nomination des commissaires spéciaux pour gérer les provinces en lieu et place de l’organisation des élections “truquées d’avance par par la corruption” selon eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.