Lancement officiel des activités de l’AJCM Sud-Kivu, les musiciens locaux plaident pour la promotion de leurs œuvres

Au Sud-Kivu, la musique locale est prise à la légère par le public et par certaines maisons de presse de la place. La promotion de la musique étrangère a pris le relais dans plusieurs radios et télévision, au détriment de celle de Bukavu. Les musiciens locaux se sont indigné contre cette pratique auprès de l’association des journalistes chroniqueurs de musique  du Sud-Kivu (AJCM en sigle), lors de la cérémonie du lancement officiel des activités de cette corporation des journalistes, qui a eu lieu ce 14 mars 2019, en la salle de réunion des établissements Effo Perso, en commune d’Ibanda.

Les responsables des différentes orchestres et certains musiciens locaux  ayant pris part à ce lancement officiel, ils ont loué le travail que font les journalistes chroniqueurs de la musique pour encourager le travail des musiciens au niveau local, et ont profité de cette occasion de plaider pour la promotion de leurs œuvres dans les maisons de presse en jouant leurs chansons soient jouer dans les radios locales pour leur promotions.

« Nous sommes vraiment contents de cette considération que nous accorde cette association. Nous aimerions que nos musiques soient aussi écoutées et chantées ici chez nous, l’une des opportunités que nous offrent les journalistes ici présents. (…) Ça nous ferait plaisir de passer et écouter que c’est nos chansons qui sont jouées et chantées dans des lieux publiques, quand on ouvre la radio. Nous appelons à nos journalistes de rester impartiales et nous donner tous les mêmes avantages dans la diffusion des chansons pour hisser haut notre talent», a déclaré Papy Catalogue, l’un des musiciens de la province.

Pour Jolly Kamuntu, l’une des partenaires et marraine de cette corporation, a rassuré ces musiciens locaux que la promotion de leurs œuvres sera son cheval de batail et a promis de continuer à assister de près comme de loin cette association qui a pour but de mettre en valeurs la musique produite à Bukavu et gérer les conflits inutiles qui résident entre certains musiciens en cherchant un climat d’attente entre eux.

« J’ai été ravie par la demande qui m’as été adressé par cette association. Après analyse, je me suis rendu compte que c’était une bonne idée et qu’il ne fallait pas que je déçoive cette jeunesse qui a placé sa confiance en moi. Je promets d’être toujours derrière elle, de contribuer moralement et matériellement pour un bel avenir de cette association et promouvoir les musiques locales à la place de celles de l’étranger», fait savoir Jolly Kamuntu, un message relayé par le président de cette corporation, Johnson Seth.

Signalons que ce lancement officiel des activités de l’AJCM Sud-Kivu est intervenu après plus 10 ans de son existence, qui a comme grande objectif, la promotion des œuvres locales.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench