« L’acquittement de Habimana Chance, une forte déception pour le peuple Havu», dixit Idée Bakulu (MUHA)

« L’acquittement de Habimana Chance, une forte déception pour le peuple Havu», dixit Idée Bakulu (MUHA)

Le président de la Mutualité Havu (MUHA), Idée Bakulu Magadju a fait savoir que la nouvelle sur la libération de Habinamwisho Habimana Chance a été une grande surprise et une forte déception pour tous les habitants bahavu vivants à Bukavu. Il l’a fait savoir au cours d’une interview accordée à un reporter de jambordc.info, ce jeudi 13 avril 2017.

Comment la MUHA avait accueilli l’information sur l’acquittement de Habinamwisho Habimana Chance ?

Inscription ISJC

C’était avec une grande surprise et forte déception que nous avons appris cette nouvelle. C’est une décision de la justice, on n’en disconvient pas ; nous avons constaté qu’elle a rendu sa décision.

Nous apprenons que la population d’Idjwi a manifesté aujourd’hui. Que revendique-t-elle ?

La population d’Idjwi ne s’attendait pas que M.Chance pourrait être acquitté. Elle a été surprise par cette nouvelle qui a déçu tout le monde. Cette décision a créé une psychose généralisée au sein de la population. Quelques personnes ont déjà fui Idjwi parce que Chance libre peut faire n’importe quoi. D’où la marche de colère organisée aujourd’hui pour protester contre sa libération.

Pourquoi la population le craindrait-elle ?

Les gens d’Idjwi le connaissent très bien. Ils disent tout haut comment Chance assassine des citoyens à Idjwi, comment il les menace. Quand on l’a arrêté, les gens ont été soulagés. Quand on l’a condamné en première instance, c’était un grand soulagement car il avait été condamné à mort. Tout le monde savait que c’était fini. Surprise générale, à son appel, il est acquitté avec libération immédiate. C’est pourquoi la population a voulu exprimé son indignation contre cet arrêt par lequel on a décidé de sa libération.

Quelles sont les actions que la MUHA envisage pour amener les autorités à décider autrement ?

Nous, nous avons encore une autre voie, c’est en cassation. Nous sommes en train de préparer la partie civile pour qu’on fasse un pouvoir en cassation parce que la loi prévoit que si l’on n’est pas satisfait du jugement en appel, on peut aller en cassation. Voilà où l’on en est.

Nous demandons à toutes les autorités et surtout à l’armée, la police et à l’Agence nationale des renseignements (ANR) d’être très vigilantes parce qu’aujourd’hui, il est à Idjwi et peut surprendre tout le monde.

Et quel mot vous adressez aux manifestants ?

Pour l’instant nous invitons les habitants d’Idjwi au calme mais pas un calme naïf. Ils doivent être très vigilants.

M.Chance a été acquitté, ça ne veut pas dire que dans la clameur populaire il ne fera plus rien. Que personne ne le touche de peur d’avoir de problèmes avec la justice, mais qu’on le surveille pour qu’il ne commette d’autres dégâts en attendant que le dossier suive son cours normal et qu’il soit mis hors d’état de nuire en cas de récidive.

Interview réalisée par Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.