Nord-Kivu : La ville de Goma sous choc, tout est paralysé

Nord-Kivu : La ville de Goma sous choc, tout est paralysé

L’appel des mouvements citoyens à observer une journée ville-morte ce lundi 30 octobre 2017 semble respecté dans la Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Depuis tôt ce matin, les rues, les artères principales dans tous les quartiers de la Ville sont barricadées par les jeunes manifestants. On observe partout des pneus brulés, des boutiques et magasins fermés, pas de circulation, tout est timide.

Inscription ISJC

Des policiers déployés un peu partout dans la ville volcanique pour contenir les manifestants ont tenté mains sans succès. Dépassée par les événements, il se déclenche des émeutes entre population et les éléments de l’ordre. La tension devient de plus en plus tendue.

Le bilan provisoire fait état de trois morts dont deux policiers, renseigne notre correspondant sur place.

Pour rappel, les mouvements citoyens appellent à observer des journées ville-morte sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo depuis ce 30 octobre pour exiger la démission du Chef de l’Etat Joseph Kabila, faute d’avoir organisé des élections pour se maintenir au pouvoir au-delà du 31 décembre prochain.

Marie-Louise Nsimire

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.