La RDC et ses neuf pays voisins approuvent un cadre commun pour lutter contre Ebola

La République démocratique du Congo et ses neuf pays voisins viennent d’approuver un cadre commun visant à renforcer la collaboration transfrontalière en matière de préparation et de réponse à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola et autres épidémies. C’était à l’issue d’une réunion ministérielle dans le cadre de collaboration transfrontalière pour une réponse à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola, organisé ce lundi 21 octobre 2019 dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

A en croire les organisateurs, ce cadre de collaboration transfrontalière vise à mieux se préparer et répondre à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola déclarée dans la partie Est de la RDC depuis le 1er août 2018, ainsi qu’à assurer un partage opportun des informations critiques pour une réponse rapide et un contrôle de cette épidémie.

Pour le vice-ministre de la Santé, Albert Mpeti Biyombo, qui a ouvert ses assises, cette 10ème épidémie est sous contrôle grâce aux efforts du gouvernement congolais et de ses partenaires, y compris l’engagement progressif de la communauté.

« Le gouvernement de la RDC, conscient du risque de la propagation de cette épidémie à travers ses voisins, pays du Grand lac et le monde entier, a adopté un certain nombre des stratégies, conformes au règlement sanitaire international adopté en 2005 (RSI 2005), parmi lesquelles le renforcement de la surveillance sanitaire transfrontalière, le partage d’informations et les actions communes de santé publique qui nécessitent l’implantation des mécanismes de coordination et de collaboration transfrontalière », a déclaré le vice-ministre de la Santé.

Cette réunion ministérielle, regroupant la RDC, l’Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo, le Rwanda, le Sud-Soudan, l’Ouganda, la République-Unie de Tanzanie et la Zambie, a consisté à ce que la RDC et ses neufs pays limitrophes, y participants, puissent se mettre d’accord sur des mécanismes de coordination, de collaboration et de communication transfrontalières, se convenir d’un plan d’action transfrontalier commun pour la préparation et l’intervention en cas d’urgence et adopter un accord de partage de données en temps opportun axée sur Ebola et d’autres menaces pour la Santé Publique qui préoccupent les pays participants.

En somme, cette réunion a été organisé par le gouvernement de la République du Congo, à travers son ministère de la Santé et le Secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola (ST/CMRE), en partenariat avec le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC Afrique) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.