Kasaï Central : l’arrivée de Delly Sesanga à Kananga émaillée par une rare violence

Des incidents d’une rare violence ont émaillé l’arrivée à Kananga ce samedi 29 juillet 2023 du député national Delly Sesanga, candidat déclaré à la présidentielle de 2023, qui a également renouvelé sa candidature à la députation nationale dans sa circonscription électorale de Luiza (Kasaï Central).

Dès son arrivée à l’aéroport, tout a été mis en œuvre pour empêcher Delly Sesanga et son cortège de gagner le centre-ville où ses partisans l’attendaient avec ferveur.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Finalement, la police est intervenue et a permis à l’élu de Luiza de se frayer un chemin avec son cortège, non sans difficultés. Des pneus ont été brûlés et des cailloux jetés sur son cortège. Son meeting a même été interdit dans le lieu qu’il avait choisi.

Juché sur une jeep à découvert, le député Sesanga a été touché à la tête en plein centre-ville par un projectile lancé avec force, visiblement par une personne placée à un endroit stratégique pour cette agression.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Le parti politique Envol de Delly Sesanga a condamné les incidents de ce samedi, qu’il attribue aux partisans de l’UDPS/Tshisekedi, dans un communiqué parvenu à ACTUALITE.CD.

Dans le camp des associations de la société civile à Kananga, c’est une véritable levée de boucliers contre ces actes d’intolérance qui sont enregistrés depuis un certain temps.

Selon les Confrères de l’actualité.cd ,Le gouvernement provincial a, par la voix du vice-gouverneur Martin Makita, condamné les incidents de ce samedi à Kananga et annoncé une enquête à laquelle les partisans de Sesanga ne croient plus.

Pour l’heure, la situation autour de la résidence de Sesanga et de toutes ses propriétés dans la ville est relativement calme.

Les proches de Sesanga précisent que ce dernier organisera une conférence de presse dans les prochaines heures, suivie d’une conférence scientifique.
Ce n’est pas la première fois que le député Sesanga éprouve des difficultés à circuler dans la ville de Kananga.

Il y a quelques mois, des jeunes arborant des t-shirts aux couleurs de l’UDPS avaient caillassé le cortège de Sesanga, qui se rendait dans une école pour faire don de bancs.

Il est important de signaler que Le député Sesanga avait alors accusé ouvertement le gouverneur John Kabeya d’être à l’origine de ces incidents.

 

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.