Kalehe : les écoles qui hébergent les déplacés à Minova ont du mal à organiser les examens de fin d’année

Les élèves étudient dans des conditions difficiles depuis plus de trois mois dans plusieurs écoles de Minova et ses environs, suite à une cohabitation dans des salles de classe entre les déplacés de guerre venus de Masisi au Nord-Kivu.

Par manque d’abris, plusieurs déplacés sont cantonnés dans des salles de classe à Minova dans le groupement de Buzi en territoire de Kalehe. Une situation qui perturbe le bon fonctionnement des écoles.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes
Image de certains déplacés à Minova

Face à cet afflux massif des personnes déplacées qui s’observe dans cette partie du Sud-Kivu, les chefs d’établissements des écoles concernées à Minova plaident auprès des autorités locales, provinciales et nationales de trouver une solution urgente afin de permettre aux élèves de bien passer les examens de fin d’année qui pointent à l’horizon.

Jusqu’à présent d’autres déplacés fuyant les combats entre les FARDC soutenus par les groupes armés locaux dans le Masisi contre les rebelles du M23-RDF arrivent chaque jour dans la cité de Minova, Kalungu, Nyabibwe et Ziralo, témoignage un habitant de la place.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Signalons que le vendredi dernier, l’administrateur du territoire de Kalehe, Thomas Bakenga a effectué une visite dans des sites qui accueillent ces derniers.

Son constat est amer. Thomas Bakenga a avancé devant la presse un bilan d’au moins 600 000 personnes qui ont un besoin d’une assistance humanitaire.

Cette autorité locale a aussi lancé un appel au gouvernement congolais et aux humanitaires de venir en aide à ces compatriotes en situation de détresse.

Depuis Kalehe, Nelson Kitumaini, étudiant à l’ETJ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.