Kalehe: le besoin humanitaire des déplacés s’accroît à Minova

Au moins 600.000 personnes déplacées en provenance de Masisi (Nord-Kivu) se trouvant dans la cité de Minova ont besoin d’une assistance humanitaire actuellement, a rapporté l’administrateur du territoire de Kalehe, Thomas Bakenga.

Devant la presse, l’autorité territoriale a plaidé ce vendredi 24 mai pour une aide urgente en faveur de ces déplacés vivant dans son entité.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces derniers ont fui leurs domiciles dans le territoire voisin de Masisi au Nord-Kivu, en proie à la guerre entre les FARDC soutenus par les groupes armés locaux contre les rebelles du M23-RDF.

Selon la société civile de la place, Thomas Bakenga a lancé cet appel après sa visite dans des sites qui hébergent ces déplacés dans cette partie du Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Nous avons constaté qu’il y a plus de 600.000 déplacés qui sont cantonnés spontanément dans 68 sites,” a-t-il indiqué.

Bien que les besoins soient énormes, Thomas Bakenga note par ailleurs l’implication de certaines organisations humanitaires qui fournissent des efforts pour aider ces milliers de congolais en difficulté.

“Ces déplacés sont en difficulté évidemment d’assistance humanitaire. Nous avons enregistré quelques humanitaires qui ont accepté de s’aligner, c’est le cas de Save thé children, CIRC, le PAM qui venait de nous aider avec l’accompagnement de AIDES,” précise l’administrateur de Kalehe.

Pour lui, il faudra aussi assister les familles d’accueil qui sont également dans des situations de vulnérabilité.

Juvénal MUTAKATO

Un commentaire sur « Kalehe: le besoin humanitaire des déplacés s’accroît à Minova »

  1. Nous encourageons les différents partenaires qui viennent en aide aux déplacer de guerre de minova,

    Nous prions aussi que les humanitaires qui oeuvrent dans les Sud Kivu Uvira surtout la zone de santé de haut plateau de faire aussi de la même sorte pour les vulnérables de ce coin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.