Kabare: Après le meurtre de deux personnes à Bugobe, le comité local de développement exige les enquêtes sérieuses

Kabare: Après le meurtre de deux personnes à Bugobe, le comité local de développement exige les enquêtes sérieuses

Après le meurtre des deux personnes dans le groupement de Bugobe la nuit du 22 au 23 mars 2022, les membres des organisations et mouvements des jeunes, réunis au sein du Conseil Local de la Jeunesse du groupement de Bugobe exigent les enquêtes sérieuses et appelle le gouvernement provincial à se dépecher dans cette cette partie de la province du Sud-Kivu coins de la province pour palper la réalité de la vie de la population victime de toutes formes d’insécurité.

Dans une déclaration rendu public ce jeudi 24 Mars 2022, ces structures des jeunes se disent être animés par une volonté commune de bâtir un Bugobe puissant, fort et prospère fondé sur ses véritables richesses politiques, économiques, scientifiques,sociales et culturelles. Elles affirment leurs détermination de sauvegarder et de défendre les intérêts de leur groupement Bugobe même au prix le plus cher pour le respect de la dignité et la vie humaine. Ces organisations plaident par ailleurs pour le soutien des autorités politico-admnistratives et locales afin de juguler l’insécurité dans leur contrée.

Inscription ISJC

” Considérant également les attaques sanglantes et macabres des hommes à mains armées qui ont fait incursion dans le village de Bugobe centre en commençant leur opération dans le sous village de Rukwindi dans la nuit du mardi 22 mars 2022 et dont le bilan enregistré apparaît très lourd faisant état de deux personnes tuées dont un père de famille et entendu que parmi ces hommes armés, l’un a été attrapé par la population et sauvé de justesse à une justice populaire par un chef de village de Bugobe centre qui, vers 5h du matin, aurait facilité la fuite à ce malfrat. Vu tous ces problèmes, nous demandons aux autorités politico-asministratives et judiciaires de diligenter une enquête sérieuse, urgente et totalement indépendante sur les récentes attaques de ce mardi 22 mars dans le groupement de Bugobe et établir les responsabilités afin que les responsables physiques, morales et intellectuels de ces tueries soient entendus, jugés et condamnés conformement aux lois du pays et que ce procès soit un procès pédagogique que possible”, peut-on lire dans cette déclaration des organisations des jeunes.

Elles invitent le gouvernement Provincial à organiser une mission à Bugobe afin de découvrir de ses yeux la précarité et la douleur dans lesquelles la population de ce groupement est pongée.

” Nous demandons également que les chefs des villages soient outillés en matières de gestion et certains soient remplacés car devenus vieux et inefficaces, de renforcer le poste de la PNC sous Ciat de Bugobe des éléments de la police efficaces et suffisants car on ne comprend pas comment dans un groupement de plus de 470.000 habitants soit sécurisé par 3 policiers avec une seule arme, et souvent sans cartouches alors que des policiers sont visibles et traînent dans la rue sous prétexte qu’ils sont des polices de circulation routière”, ajoutent ces structures des jeunes du groupement de Bugobe.

Ces jeunes demandent par ailleurs qu’un ratissage dit “opération de contrôle des armes ” soit amorcé dans toutes les maisons du groupement de Bugobe afin de restaurer la sécurité et la paix dans cette municipalité.

Ces derniers encouragent la population à alerter en cas d’un mouvement suspect et de constituer un groupe des jeunes patriotes, conscients et dignes pour assurer les opérations des patrouilles en collaboration avec les éléments de l’ordre et de sécurité.

Au cas où ces exigences ne sont pas prises en considération par toutes les autorités compétentes, la population du groupement de Bugobe constatera et prendra acte de la négligence des autorités et se prendra en charge, concluent ces structures des jeunes de Bugobe.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.