Ituri: le caucus des élus nationaux interpellent Sama Lukonde sur la recrudescence de l’insécurité dans leur province

Le caucus des élus nationaux de la province de l’ituri a eu un tête à tête ce mardi 06 juillet 2021, une séance de travail avec le premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde. Ceci pour revoir la situation sécuritaire grandissante qui sévit dans cette province depuis que l’état de siège ait été décrété par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en date du 06 mai dernier.

Au cours de leurs échanges, Un tableau circonstanciel très sombre de la situation sécuritaire et humanitaire a été peint en blanc par ces députés nationaux en tenant compte du territoire par territoire. Cette concertation avec le premier ministre Sama Lukonde a abouti à une proposition de la piste de solution.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Un élu présent dans la salle de la séance joint qui a été joint au téléphone par le permanent de jambordc.info danq cette région, déplore cette situation insécuritaire qui prévaut dans cette province bien qu’elle soit en exécution de l’état de siège.

” Depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège, nous sommes à la troisième prolongation et nous ne sentons pas comme tels les résultats positifs alors que l’état de siège n’est pas éternel”, a déclaré le député national Nono Berocan.

Ce dernier indique que la population commence déjà à s’impatienter suite à la recrudescence de l’insécurité de plus en plus montée dans les coins et recoins de cette partie du pays, notamment dans le sud de territoire d’Irumu où les rebelles ougandais de l’ADF et leurs alliés ont intensifié des incursions contre les civils.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source pense que la cohabitation s’en vole entre les peuples autochtones de cette région et les sujets Hutu d’expression Rwandaise appelées ” Banyabwisha”. Un sujet qui a été également abordée au cours de ce tête à tête avec le chef de l’exécutif congolais.

” Nous avons donné des pistes de solution par rapport à ça au premier ministre” poursuit Nono Berocan.

Il pense que l’Assemblée nationale ne devrait pas continuer à proroger le délai de l’État de siège dans la province de l’ituri.

” Personnellement je suis intervenu pour dire au premier ministre que nous ne pouvons pas aller à 10 prorogations alors que les résultats ne sont pas visibles”, a-t-il martelé.

Sur le plan humanitaire cet élu s’exprime sous l’expression “catastrophique” tout en déplorant le délaissement de l’Ituri par le gouvernement central.

” La province se sent abandonnée, nous avons vu avec l’erruption volcanique à Goma au Nord-kivu, plusieurs membres du gouvernement ont été mobilisés, mais pour le cas de l’ituri, on ne sent pas une mobilisation. Pourtant ce sont les deux provinces sinistrées et sous l’état de siège” a-t-il conclu.

Il sied de signaler que ces assises qui ont réunies les élus de la province de l’ituri et le chef du gouvernement congolais, ont connu la Participation du ministre de la défense nationale ainsi que ses collègues de la justice, de la santé et des affaires humanitaires.

John Mary Ndika depuis Ituri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.