Insécurité à Bagira : Une personne morte et une autre blessée par balles dans une nouvelle attaque à Cikonyi

Deux personnes blessées par balles dont une vient de rendre l’âme et plusieurs biens de valeur emportés. Tel est le bilan d’une nouvelle attaque attribuée aux voleurs mains armées en tenue civile et militaire non autrement identifiés dans la soirée de ce jeudi 14 janvier 2021 aux quartiers Cikonyi et Mulambula en commune de Bagira dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Rapporte la société civile du milieu contactée par Jambordc ce vendredi 15 janvier 2021.

À en croire le président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) noyau communal de Bagira, Monsieur Wilfred Habamungu, cette attaque a eu lieu aux environs de 19 heures trente et que les deux personnes blessées par balles dont une femme et un homme ont été transférées à l’hôpital Général de Référence de Bukavu pour des soins appropriés. Ceci avant de souligner que la femme victime de cette attaque a rendu l’âme la même nuit de ce jeudi 14 janvier 2021.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« (…) Il s’agit de deux victimes de cette attaque qui ont reçu des balles, c’est notamment un homme et une femme répondant au nom de Noella Cizungu âgée de 37 ans qui est décédée hier soir et son corps est présentement à la morgue de l’hôpital Général de Référence de Bukavu où elle a rendu l’âme. C’est pas admissible qu’on attaque de paisibles citoyens chaque jour et que les autorités restent passives sans rien faire », regrette Wilfred Habamungu.

Ce dernier dénonce ce qu’il qualifie de la recrudescence des cas d’insécurité sous plusieurs formes dans cette partie de la Ville de Bukavu et plaide pour la sécurisation de la population ainsi que l’organisation des patrouilles nocturnes et pédestres afin de traquer les malfaiteurs auteurs de cette persistance d’insécurité dans les différents quartiers de la commune de Bagira.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.