Report de l’arrivée de Katumbi à Bukavu, Kibala hausse le ton

Pendant que la population du Sud-Kivu en général et celle de la ville de Bukavu en particulier l’attendait avec pompe ce mercredi 12 juin 2019, Moïse Katumbi ne va plus fouler son pied sur le sol Bukavien. Occasion pour Jean-Claude Kibala, membre d’Ensemble pour le changement de condamner la restriction des mouvements de leur leader politique et coordonnateur national de la coalition Lamuka.

Dans un entretien avec la presse hier mardi 11 juin dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu, Kibala regrette que ce n’est pas la première fois que Katumbi annonce sa tournée mais empêché de se déplacer vu qu’il utilise un jet privé, pourtant bénéfique pour le gouvernement congolais.

«  Moïse Katumbi en utilisant un jet privé, c’est l’Etat congolais qui en profite car cet avion paye les taxes de survole, d’atterrissage mais aussi de séjour. Je suis tellement rassuré que s’il prenait un avion régulier, c’est le même sort qui lui sera réservé » affirme Kibala.

Avec l’annulation de l’arrivée de Moïse Katumbi à Goma en date du 10 juin dernier et celle de ce 12 juin à Bukavu, notre source se dit convaincu que le Front commun pour le Congo, FCC en sigle, est en train de tester la réaction de la population qu’elle croit endormi.

Kibala appelle donc à la patience des militants de la coalition Lamuka et ceux d’Ensemble pour le Changement, en les demandant d’attendre toujours l’arrivée de Moïse Katumbi du fait que selon lui, se retrouver d’abord en RDC c’est déjà un pas.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.