Goma : Plusieurs dégâts enregistrés dans le drame du 30 octobre

Goma : Plusieurs dégâts enregistrés dans le drame du 30 octobre

Les accrochages survenus au cours d’une manifestation organisée par les mouvements citoyens ont causé des pertes en vies humaines et des dégâts matériels dans la ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, lundi 30 octobre 2017.

Les sources concordantes indiquent, dans l’ensemble, 5 morts dont un policier et plusieurs blessés et des dégâts dont un commissariat de la Police incendié par les manifestants.

Inscription ISJC

Par contre, les sources officielles accusant les manifestants d’avoir ravi des armes à feux aux éléments de la Police nationale congolaise (PNC), parlent de deux morts dont un policier tué « au moyen des armes blanches ».

 «Des manifestants sont venus avec des machettes, des pierres et des couteaux. Ils ont tué le commandant adjoint de Sous Ciat, son titulaire est blessé et se trouve à l’hôpital, tout comme un autre policier est blessé. Côté civil, il y a un blessé tué par balle perdue, ça il faut le dire », a confié à la presse, le général Place Nyembo, Commissaire de la PNC au Nord-Kivu.

Pour le Commissaire provincial, les manifestants n’étaient que des bandits ou malfaiteurs qui empêchent à la population de vaquer à ses occupations.

« Ce ne sont pas des manifestants normaux, ce sont des brigands, des bandits. Ils ont ravi deux armes de la police et nous avons réussi à les récupérer. La population doit dénoncer ces manifestants qui barricadent la route. Ce sont des malfaiteurs qui ne veulent pas que les gens puissent vaquer à leurs occupations. Il faut dire que ce sont des malfrats », a-t-il indiqué.

Les manifestants ont répondu à l’appel du Collectif des actions de la Société civile (CASC) en collaboration avec les Mouvements citoyens pour exiger la démission du Président de la RDCongo, Joseph Kabila faute d’avoir organisé les élections avant le 31 décembre 2017.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.