Goma: La ville morte se transforme à la marche de colère

L’ appel de la coalition LAMUKA à une journée ville morte pour exiger la tenue des élections générales à Beni, Butembo et à Yumbi ce dimanche 30 décembre se transforme à une marche de colère à Goma ce vendredi 28 décembre 2018.

Deux axes routiers importants de la ville touristique sont barricadés à savoir la route Goma-sake et virunga-mutinga-majengo-katoyi.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Un fort dispositif policier déployé dans les rues de Goma disperse les manifestants en usant des bombes à gaz lacrymogène et des tirs de sommation.

” Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout de ce processus ensemble et sans exclure même un électeur jusqu’au renouvellement de la classe politique “, martèle un manifestant en colère.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Environ 10 personnes sont déjà interpellés par la police au quartier katoyi et plusieurs autres blessées dont certains reçoivent des soins du service de la croix rouge.

De notre correspond à Goma, Augustin Sadiki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.