Fusillade d’une mère à Bagira, la population en colère barricade la route Bukavu-Kavumu

La population de Bagira en colère barricade la route nationale numéro 2 dans la ville de Bukavu du côté de Bwindi. Elle s’insurge contre les cas d’insécurité qui ne cessent de se produire dans la ville de Bukavu, surtout dans cette commune. Le cas le plus récent est celui d’une fusillade d’une mère hier soir.     

Après plusieurs cas de tueries, viols, vols,… enregistrés par la société civile dans cette commune, c’est le tour d’une maman tuée dans la soirée du hier 04 juin 2019 à 19h dans sa propre maison sur avenue Makoma II numéro 106.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La victime s’appelle Bernadette Maheshe, âgée de 56 ans et mère de 9 enfants, vendeuse de fretins au marché central de Kadutu.

D’après un témoin de la famille trouvé sur la place, la victime a été tuée en présence de son mari qui a échappé aussi à une balle mais qui a touché le mur de la maison.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Aucun bien matériel n’a été emporté. Les assaillants ont tiré en l’air pour se frayer le chemin », nous informe Joseph Mutuzi Cigorogo, le mari de la défunte.

La société civile noyau communal de Bagira interpelle les autorités à prendre des mesures urgentes pour la sécurisation de cette commune qui est devenue la plus insécurisée de la ville de Bukavu. Elle encourage la population à manifester toujours pacifiquement dans le but de revendiquer leurs droits et aussi éveiller la conscience des autorités.

Rachel Rugarabura, JR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.