Fusillade du marché Bondeko à Bukavu: La Société Civile exige à l’auditorat militaire que justice soit faite

Des acteurs de la Société civile ont accompagné hier mardi, le dépôt de la plainte des familles des victimes du marché Bondeko à l’auditorat militaire garnison de Bukavu.

ils sont venus nombreux: papas, mamans jeunes et vieux scandant des chants hostiles aux policiers tireurs.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

L’ on peut lire sur un des calicots qu’ils ont tenu à la main: “plus jamais ça ; non à la tuerie”.

Dans la foulée, la Société civile est montée au créneau. Elle exige que justice soit faite. Même son de cloche du côté du comité syndical du marché Bondeko.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Qualifiant cette attaque du marché Bondeko de «actes barbares et sordides», ce comité syndical exige la poursuite immédiate et la traduction en justice des policiers tireurs impliqués dans cette barbarie humaine.

Des policiers en état d’ivresse ont tiré lundi à bout portant sur des vendeurs du marché Bondeko aux quartier Nkafu dans la commune de Kadutu. La scène s’est passée aux environs de 12hoo locales, renseigne la société civile. A l’en croire, cette fusillade a fait un mort et plusieurs blessés.

Fazili Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.