ENAFEP et Examen d’Etat : Le ministre provincial du Sud-Kivu fixe l’opinion sur les frais de participation

ENAFEP et Examen d’Etat : Le ministre provincial du Sud-Kivu fixe l’opinion sur les frais de participation

A la conférence de presse tenue à l’Inspection provinciale de l’EPSP du Sud-Kivu ce lundi 24 avril, le ministre provincial, Ladislas Muganza wa Kandwa, vient d’éclairer la lanterne au sujet du payement des frais de participation à l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP) et à l’Examen d’Etat pour l’école secondaire.

Plusieurs parents du Sud-Kivu se lamentent des frais exigés pour la participation à ces examens et estiment que cela pourrait empêcher la plupart des élèves de se présenter à ces rendez-vous. Le ministre croit que ce montant n’est pas exorbitant par rapport aux autres provinces.

Inscription ISJC

« La province du Sud-Kivu n’a pas exigé plus de frais que d’autres provinces. Nous amenons l’examen de Kinshasa jusqu’à Bukavu et nous nous impliquons afin que l’examen arrive dans tous les centres au niveau de la province et cela nous prend au minimum une semaine de déploiement. Nous avons fixé les frais à 40$ pour l’examen d’Etat, c’est-à-dire la dissertation et la session ordinaire. Pour l’ENAFEP, les frais s’élèvent à 12$ », a-t-il indiqué

Plusieurs chefs d’établissements exigent le payement des frais de participation au taux du dollar qui, jusqu’à ces jours, reste instable et fixé par chaque individu au mépris du taux de la banque. Le ministre fixe le taux de payement à 1000 francs congolais.

« Il se pose un problème de taux de change, depuis que l’arrêté avait été déposé au bureau du gouverneur, le taux de change reste instable jusqu’à ce jour. Cela étant, nous avons voulu faire connaitre aux parents que ça ne peut faire objet d’empêcher aux enfants de passer l’examen d’Etat au Sud-Kivu. Ainsi donc, nous avons fixé le taux à mille (1000) francs congolais », a-t-il fixé

Dès aujourd’hui, le ministre demande à tous les responsables ayant l’éducation dans leurs attributions de veiller au strict respect de ces mesures et les faire appliquer dans les écoles. En cas de récidive, des sanctions administratives seront appliquées.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

2 commentaires sur “ENAFEP et Examen d’Etat : Le ministre provincial du Sud-Kivu fixe l’opinion sur les frais de participation

  1. Le Ministre n’est pas honnête, il n’est pas de sa competence de fixer le taux, plutot il dirait qu’on doit payer seulement 40 000 fc.full stop
    outre , il devrait avec le gouverneur signer un arrêté contredisant celui dont les frais etaient fixés à 40$ au taux de la banque

  2. Le pays est dirigé par des hommes inconscients et sans moralité Un ministre provincial trouve que 40$ n’est rien. Sait il comment les autres parents de son âge comment il se démènent pour trouver ce quarante dollars? Je me demande si cette taxe est fixée en fonction de quoi! Pendant que le budget National a été réduit de la moitié au cours de cet exercice budgétaire, le gouvernement provincial trouve que les parents eux leur revenu s’est accrue, De 33$ à 40$. est- il possible que la situation des parents s’est améliorée au Sud Kivu, que celui du gouvernement provinciale qui est incapable de payer les salaires de leurs agents impayés, il y a de cela 11 mois? Comment les enfants de ces agents payeront les frais des participations pendant que leurs parents restent impayés. Nous sommes dans une jungle où la loi du plus fort est la meilleur dit on! Cher gouvernants, ayez pitié de gouverné, ne les rançonner pas de la sorte!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.