Crise à l’Est de la RDC: F. Tshisekedi salue les retombées positives des rencontres qu’il a eues lors du 37ème sommet de l’UA

Félix Tshisekedi, Président de la RDC a appelé jeudi 22 février devant la presse, la population au calme et à ne pas s’attaquer aux représentations diplomatiques.

Le Chef de l’Etat a en outre affirmé que la communauté internationale, à l’instar des Etats-Unis, s’implique énormément dans la résolution de la crise sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, contrairement à ce que pense une certaine opinion.

Devant la presse à Kinshasa, Félix Tshisekedi a salué les retombées positives des rencontres qu’il a eues lors du 37ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement tenu récemment dans la capitale éthiopienne.

« Beaucoup de très bonnes nouvelles, nous avons rencontré nos amis Américains qui, pour ceux qui ne le savent pas, sont très actifs dans les efforts diplomatiques pour essayer de juguler cette crise. Je les félicite, » a-t-il indiqué.

Il a demandé à l’opinion nationale de rester surtout mobilisée, sereine et de ne pas s’en prendre « aux pays amis qui fournissent des efforts pour essayer de nous aider. Les Etats-Unis font partie de ces pays-là qui sont vraiment, très fortement impliqués, » a affirmé Félix Tshisekedi.

Le Chef de l’Etat a appelé les Congolais à rester :

« Sereins, calmes. La maison est très bien gardée, la diplomatie est bien tenue. La victoire est certaine, parce que nous n’avons fait de mal à personne. Nous avons tendu la main à tout le monde, nos neuf voisins, nous avons voulu la paix avec eux et surtout aller sur des projets économiques, des projets de développement plutôt que des pillages et massacres de nos ressources et de nos  populations,» a insisté Tshisekedi.

Il y a une semaine, des manifestions de colère ont été enregistrées à Kinshasa, et à l’intérieur du pays pour dénoncer l’implication des pays occidentaux dans la crise de l’Est. Celles organisées dans la capitale congolaise avaient ciblé des bâtiments et des véhicules des représentations diplomatiques. Quelques véhicules ont été incendiés. Toutes ces manifestations de colère, selon les organisateurs, avaient pour but d’interpeler la communauté internationale et condamner son inaction face à la guerre dans l’Est du pays.

Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.