Coronavirus en RDC : « L’état d’urgence n’est pas synonyme de l’anarchie ni de l’arbitraire » NDSCI

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile NDSCI en RDC (NDSCI) appelle les autorités publiques à limplication et à la collaboration active avec les forces vives et sociales pour qu’ensemble dans un élan de solidarité nationale, la pandémie à corona virus soit vaincue. Elle plaide également au respect des droits des citoyens Congolais et de leur qualité des grands contrôleurs de l’action publique pendant la période de létat durgence décrété par le chef de lEtat. Tout ceci est contenu dans un communiqué de presse en réaction aux nouvelles mesures prises par le président de la République dans le grand combat contre le covid 19 rendu publique ce jeudi 26 mars 2020.

Dans ce dernier, la NDSCI indique que létat durgence n’est pas synonyme de l’arbitraire ni de violation des droits humains encore moins de détournements des fonds publics. Cependant, elle invite le président de la République à demeurer vigilant et intransigeant face à cette situation.

« Pour la NDSCI le fond national Covid 19 doit être placé sous la gestion des personnalités d’une intégrité et probité irréprochables, quelques jours après la condamnation de lancien ministre de la santé qui s’est servi de l’épidémie à virus Ebola pour s’enrichir. Le président de la République devrait nous épargner de tels loups dans ce combat contre l’ennemi invisible qui est le Covid 19 », peut-on lire dans ce communiqué.

Cette structure citoyenne précise à l’intention de l’ensemble de la population Congolaise que létat d’urgence n’est pas synonyme de l’anarchie ni de l’arbitraire avant de saluer toutes les mesures prises par le chef de lEtat.

 «  La NDSCI salue toutes les mesures prises et félicite le Président de la République qui jusque-là montre des allures d’un véritable commandant des opérations, qui se soucie du bien-être de sa population et d’avoir pris en compte plusieurs de nos revendications et d’autres forces vives et sociales dans les nouvelles dispositions notamment l’isolement de Kinshasa pour limiter la propagation de la pandémie dans dautres provinces du pays, mais aussi l’instauration de létat d’urgence sanitaire et surtout la mise en place dun fond national spécial Covid 19 », lit-on dans ce même communiqué.

Signalons que la RDC est passé de 48 à 51 cas de Covid 19 en date du mercredi 25 mars 2020 dont 3 décès et 2 guéris.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.