Concours international de la poésie sur la Paix : Le poème de Noella Kasera (Sud-Kivu) sélectionné pour le compte de la RDC

En République démocratique du Congo, le poème filmé en version française et anglaise des enfants du Sud-Kivu vient d’emporter la première place dans la présélection nationale des poèmes sur la paix. Cette présélection a été faite par un jury national à Kinshasa qui a tablé sur les poèmes des enfants du Nord-Kivu, de l’Ituri, du Sud-Kivu et de Kinshasa.

Avec comme titre, « Plus de guerre encore en RDC, nous voulons la paix », le poème de l’enfant reporter Noella Kasera du collège Alfajiri déclamé dans sa version française par Jospin Hondi, a été jugé meilleur parmi les 4 autres qui étaient dans la course.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce concours est une initiative de l’UNICEF sur la poésie des enfants pour la la paix dans les régions du monde frappées par les guerres, violences et/ou conflits.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon nos sources, le poème présélectionné en RDC sera transmis aux organisateurs au niveau international où le processus se poursuit.

Les enfants qui ont déclamé ce poème qui porte désormais le flambeau de la RDC au niveau international, ont connu un encadrement technique et pédagogique de Ernest Muhero, Coordonnateur provincial du Réseau des journalistes amis de l’enfant au Sud-Kivu et de ildephonse Cishugi, coordinateur du réseau des encadreurs d’enfant, REIPE-Sud-Kivu.

En somme, cette initiative du poème pour la paix fait partie d’une campagne internationale de UNICEF dénommée ” UNICEF’s children under attacks” et concerne 10 pays dont l’Afghanistan, la RD Congo, l’Irak, la Somalie, la Syrie, le Mali, le Sud Soudan, la Palestine, l’Ukraine et le Yemen.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.