CENI : la meilleure sécurisation électorale se fait par la participation de la population

CENI : la meilleure sécurisation électorale se fait par la participation de la  population

CENI : la meilleure sécurisation électorale se fait par la participation de la  population

Gaudens Maheshe Bisimwa, Secrétaire exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) au Sud Kivu demande à la population d’épauler les éléments de la police nationale congolaise (PNC) dans la sécurisation du processus électoral.

Inscription ISJC

« La sécurisation électorale s’assume par la police nationale congolaise, la sécurisation du matériel comme la sécurisation du personnel et elle en est consciente parce qu’elle fait de son mieux pour déployer les éléments de la police dans les centres d’inscription. Normalement il est prévu deux policiers par centre d’inscription, mais selon les cas, tout au début on retrouvait un seul policier parce qu’à ce moment-là les policiers étaient déployés pour d’autres besoins prioritaires en province. Pour le moment dans chaque centre dans la ville de Bukavu il y en a deux. Mais la police doit être épaulée par toute la population », ajoute Gaudens Maheshe.

Le secrétaire exécutif provincial de la CENI fait ainsi savoir que dans certaines zones la sécurisation électorale s’assume par les forces armées de la République démocratique du Congo ou d’autres services de l’Etat qui peuvent aussi intervenir dans ce domaine.

« Il est dit dans le décret du président de la république que là où il n’existe pas des éléments de la police. Si ce sont des milieux rouges, les forces armées de la Républiques démocratique du Congo (FARDC) se déploient dans ces milieux-là. Nous en avons déjà dans notre répertoire. Au cas où il n’y a ni la police ni l’armée on y déploie des agents de l’Agence nationale de renseignement (ANR) ou des agents de la Direction générale des migrations (DGM). Mais dans tout cela, la meilleure sécurisation se joue par la population, la participation de la population », a-t-il conclu.

Il a fait cette déclaration après que son institution ait identifié certains centres d’identification et enrôlement des électeurs où il y eu tentative de vol des matériels électoraux. Il a précisé toutefois que ces matériels n’ont pas été volés grâce à l’intervention des policiers commis à la garde des centres d’enrôlement appuyés par la population.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.