Bunyakiri: les habitants croient cette fois-ci à la réhabilitation de la RN3 par le gouvernement Suminwa

La dégradation très avancée de la route nationale (RN3) depuis une décennie, constitue le sous-développement de Bunyakiri, dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu. Les produits agricoles en provenance de cette entité peinent à être évacués vers les centres de consommation, notamment Bukavu.

Selon certains usagers contactés par la rédaction centrale de JamboFM, la situation est plus désuète sur l’axe  compris entre Bitale et Hombo, en passant par le centre commercial de Bulambika, en groupement de Kalima, chefferie de Buhavu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces derniers indiquent que, les organisations humanitaires n’arrivent plus à Bulambika, pourtant le plus grand centre de tout Bunyakiri, où l’on retrouve l’hôpital général de référence, le bureau de la zone de santé, la paroisse catholique du milieu, la prison centrale mais aussi le poste administratif.

‘Les quelques organisations qui se rendent à Bunyakiri se limitent à Bitale, à plus de 15 km de Bulambika. Ce centre près du Parc est plus ou moins accessible par rapport à l’axe Bitale-Bulambika-Hombo. Cet état de chose contribue au sous développement de cette entité pourtant riche en produits agricoles,” a dit un habitant de Bunyakiri, qui s’est entretenu avec JamboFM.

Bunyakiri est situé dans le territoire de Kalehe, à plus de 70 Km à l’extrême nord-ouest de Bukavu dans la province du Sud-Kivu, en RDC. L’entité est riche en produits tels que l’huile de palme, les cossettes de manioc, l’arachide ou encore la banane plantain.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes
Transporteurs sur la RN3

L’état d’impraticabilité pour les engins motorisés, entre autres  les motos, véhicules, est à la base de la hausse des produits manufacturés et du prix de transport entre Bukavu et Bunyakiri.

Cet habitant croit que le nouveau gouvernement investi va matérialiser sa promesse de réhabiliter cette route d’intérêt national.

‘Les gouvernements qui se sont succédés inscrivaient toujours cette route dans leur programme, malheureusement, ils finissaient le mandat sans rien réaliser. Nous estimons que cette fois-ci, ce nouveau gouvernement va se mettre au travail en concrétisant sa promesse, afin de donner sourire aux congolaises et congolais de Bunyakiri,” croit notre source.

La partie comprise entre le Parc national de Kahuzi-Biega (PNKB) et le groupement de Bitale dans la chefferie de Buloho a été récemment réhabilitée avant le départ de la MONUSCO, par le contingent Chinois .

Il faut noter que, sur cet axe Bukavu-Bunyakiri, plusieurs ponts sont également dégradés et en état d’érosion très avancé. Seule la prise en compte de la réhabilitation totale et en matériel définitif de la route par le gouvernement peut rendre possible un avenir prometteur pour les usagers.

Juvénal MUTAKATO  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.