Bukavu : Une vendeuse des tilapias se bagarre avec un policier à Nyawera

Bukavu : Une vendeuse des tilapias se bagarre avec un policier à Nyawera

Une femme vendeuse des poissons tilapias s’est bagarrée avec un policier, lundi 20 novembre 2017 au marché de Nyawera dans la commune d’Ibanda.

C’était vers 18h47minutes, lorsqu’une équipe de la police d’assainissement a surpris les femmes qui étalaient leurs poissons et, de force, un policier a arraché un bassin plein des tilapias à une vendeuse et s’est mis à les piétiner pendant que d’autres policiers fouettaient les femmes voisines pour les déguerpir de la chaussée.

Emotionnée, la femme s’est jetée sur le policier et se sont bagarrés durant une dizaine des minutes avec son bourreau.

Des jeunes voleurs, des passants se sont jetés sur les articles qui étaient étalés près du lieu de la dispute, alors que d’autres vendeuses fuyaient avec des bassins sur la tête et dans la main.

La victime, Martine Nabintu, a regretté le comportement de son bourreau, le qualifiant d’irresponsable.

« Il est policier et parent comme moi. C’est anormal qu’il piétine ma marchandise au lieu de me déguerpir calmement. Voyez-vous comment il vient de verser mes poissons et les écrase par terre et pourtant, c’est grâce à ces poissons que je nourri ma famille », s’est-elle exprimée en sanglotant.

La majorité de ces femmes unies au tour d’une dizaine forment un groupe qui perçoit un crédit auprès des institutions des microfinances afin d’exercer leurs activités et rembourser avec intérêt dans le respect de l’échéance.

« Le capital que j’utilise n’est pas propre à moi. Notre groupe a reçu un crédit de la banque FINCA au début de ce mois. Comment vais-je rembourser l’argent que je n’ai pas consommé, encore qu’il faut des intérêts », a-t-elle regretté.

Plusieurs observateurs ont fustigé cette façon d’agir des policiers d’assainissement, estimant qu’il aurait fallu à la mairie d’instruire ces éléments sur une manière humaine de déguerpir ces femmes.

Marie-Louise Nsimire

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.