Bukavu : tracasserie militaire à ciel ouvert, violations des DH à Kazingo, (témoignage)

Les militaires des Forces armées de la RDC commis à la barrière de Kazingo, entrée de la ville de Bukavu sont accusés de plusieurs abus et violations des droits humains. Un passager victime qui témoigne indique que ces éléments de l’ordre brutalisent les passants non porteur d’une carte d’identité.

Dans un entretien avec JamboFm ce vendredi 12 avril, la victime qui s’est exprimée sous anonymat fait savoir que cette barrière est un moyen de tracasserie militaire.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour lui, il est impossible que par oublie de sa carte on soit placé dans des conditions inhumaines.

“Cette barrière sert aux militaires y affectés un moyen de tracasserie. Je sais que tout citoyen doit se munir de sa carte d’électeur, mais il arrive de fois qu’on oublie. Moi ici, j’étais tabassé, torturé parce que j’ai oublié ma carte. Et ces militaires ne veulent pas des explications, ils sont brutales et incompréhensibles. Me faire assoir à même le sol, me giflé seulement par ce que j’ai oublié ma carte. C’est inadmissible,” témoigne ce citoyen.

Disons que les acteurs de la société civile de Kabare ont dénoncé plusieurs fois cette tracasserie militaire au niveau de Kazingo.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon Léonidas Tabaro, President de la société civile de Kabare, cette barrière a été érigée à cette entrée de Bukavu afin de contrôler tout mouvement de sortie et d’entrée dans la ville.

Celui-ci a précisé que ces éléments exigent un montant allant entre 500 à 2000 Francs congolais pendant les heures tardives aux usagers qui exercent à Bukavu et vice versa.

Ce citoyen victime recommande au Commandant de la 33ème région militaire de prendre des dispositions idoines afin de mettre fin à cette tracasserie militaire à ciel ouvert à cet endroit.

Patrick Batumike

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.