Bukavu : successivement trois incendies font une centaine de maisons calcinées à Nyalukemba

Une centaine de maisons parties en fumée laissant au passage plus de 400 familles sans abris après 3 incendies successifs qui se sont produits sur les avenues Irambo 1 et 2 ainsi que Albert Kayabu au quartier Nyalukemba dans la Commune d’Ibanda, ville de Bukavu, la soirée du mercredi 3 juillet.

Les témoignages recueillis sur place renseignent que le premier incendie s’est produit sur l’avenue Irambo 2 non loin de l’avenue Hewa-Bora 2 près du Centre Hospitalier communément appelé chez Baba Bubu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Sur place le feu a consumé également deux écoles privées environnantes, et des boutiques.

Au même moment pendant que les jeunes du milieu s’activaient à éteindre le feu, un autre incendie s’est déclaré à quelques mètres en face, sur avenue Albert Kayabu, consumant quatre maisons sur son passage. Heureusement d’autres jeunes l’ont maîtrisé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Quatre heures plus tard, un troisième incendie s’est déclaré non loin du Complexe Scolaire Elite de demain, qui a ravagé plusieurs maisons et Kiosques et, sur son passage rallongeant ainsi la liste des sinistrés des incendies dans la ville. Dans tous ces incendies aucun perte en vies humaines n’est signalée, mais un bilan matériel lourd d’une centaine des maisons sont parties en fumée.

Les victimes qui lancent un cris d’alarme aux autorités et aux personnes de bonne volonté, affirment qu’aucun véhicule anti-incendie n’est venu à leur secours malgré les alertes. Elles précisent que l’origine du feu n’est pas connue.

L’autorité urbaine avec la bourgmestre intérimaire d’Ibanda qui seraient sur terrain ce jeudi 4 juillet, ont déploré le nombre des victimes qui s’ajoutent à d’autres déjà enregistrées dans la ville de Bukavu suite à pareils cas.

Les deux autorités ont également fustigé les constructions anarchiques à la base de la propagation du feu, mais aussi empêchant le passage du camion anti-incendie.

Léopold Ntale et Anicet, stagiaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.