Bukavu : la mauvaise gestion des déchets a un impact négatif sur l’environnement

La population de Bukavu est appelée à une prise de conscience en évitant de transformer les caniveaux à des dépotoirs publics. Un appel lancé par Joël Mubake, un environnementaliste œuvrant dans l’éducation de l’environnement au Sud-Kivu au cours d’un entretien avec JamboFm ce lundi 8 juillet 2024.

Plusieurs caniveaux sont bouchés dans la ville de Bukavu par le fait qu’ils sont devenus de dépotoirs pour certains habitants qui y jettent de déchets de tout genre.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

C’est par exemple à l’Essence Major Vandgu, route d’Uvira, Place de l’indépendance vers la route Brasserie, marché de Kadutu pour n’est cité que ces lieux.

Malheureusement, tous ces déchets finissent dans le lac Kivu détruisant ainsi l’écosystème du lac.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“La solution pertinente pour lutter contre cette pratique à Bukavu, il faut que chaque maisons adhèrent à une des organisations de ramassage des déchets qu’il estime être moins coûteuse; qui part de 5 à 10$ au maximum, ” indique notre source.

Pour lui , si toute la population Bukavienne essaie de prendre conscience sur cet aspect la ville reprendra son ancienne image.

Il appelle également la Mairie de penser à la mise en œuvre des poubelles publiques pour lutter contre cette pratique qui impacte négativement à l’environnement.

Cet acteur invite les organisations qui œuvrent dans la protection de l’environnement d’organiser des séances de sensibilisation aux ménages dans le but de leurs amener à savoir gérer les déchets ménagers.

Byenda Linda Johanna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.