Bukavu : Les victimes des coopératives d’épargne projettent une marche de revendication ce vendredi 24 mai

Bukavu : Les victimes des coopératives d’épargne projettent une marche de revendication ce vendredi 24 mai

A l’issue de l’assemblée générale organisée ce dimanche 19 mai et qui a réuni les victimes de l’escroquerie des différentes coopératives dont IMARA, NYAWERA et MECREBU ; plusieurs options viennent d’être levées pour relancer ce combat citoyen. Ceci dans le but de revendiquer ce qui a été escamoté depuis plusieurs années par ces coopératives. Parmi les nombres d’action, il y a une marche pacifique projetée en date du 24 mai de cette année.

« Nous venons d’arrêter un programme selon lequel nous allons faire une marche des revendications de nos droits ce vendredi 24 mai 2019, où nous aurons à déposer le mémorandum aux autorités de province », fait savoir une victime.

Inscription ISJC

Sous l’égide de la Nouvelle dynamique de la société civile en RDC (NDSCI en sigle), ces victimes viennent de lever une autre option, celle de mettre la puce à l’oreille du Chef de l’Etat, pour voir dans quelle mesure il pourrait s’impliquer personnellement dans cette affaire.

« Nous venons de décider de saisir officiellement le président de la République, son excellence Félix Antoine Tshisekedi, car à son passage ici au Sud-Kivu pendant la campagne électorale, il avait promis qu’il ferait de cette question l’une de ses priorités », renseigne Jean-Chrysostome Kijana, président national de la NDSCI.

En somme, les victimes de cette escroquerie appellent à la mobilisation de toute autre victime de ces coopératives d’épargne, de se mobiliser comme un seul homme à cette marche pour qu’ils revendiquent ensemble. Cette marche de revendication partira de la place Major Vangu jusqu’au gouvernorat de province.

Elie Bigaba, JRI

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.