Bukavu : l’appel à la journée ville morte respecté, toutes les activités socio-économiques sont restées paralysées

La population a répondu favorablement à l’appel de la journée ville morte décrétée par la société civile du Sud-Kivu.

Depuis la matinée de ce mardi 14 février, Toutes les activités socio-économiques sont restées paralysées. Des boutiques, magasins, transport en commun, marchés, églises, écoles et universités sont restés fermés .

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Depuis la matinée, il s’est observe un silence inhabituel dans les trois communes de la ville.

C’est par exemple au niveau du marché de Nyawera où même le mouvement de transport ( moto,taxi, bus ) n’était pas visible comme d’habitude. Les vendeurs et vendeuses ont brouillé par leur absence.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Même situation au niveau de l’essence Major-Vangu, où les jeunes ont barricadé la route pour empêcher toute circulation routière. Il en est de même à Panzi, Place Mulamba et d’autres endroits de la ville, où toutes les activités socio-économiques sont restées paralysées.

Le Président national de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI), Jean Chrisostome Kijana, l’un des organisateurs de cette action citoyenne remercie la population d’avoir respecté ce mot d’ordre. Ceci indique-t-il, prouve en suffisance que la population à besoin de la Paix et fatiguée de guerres.

“La ville a été totalement paralysée, ce qui prouve en suffisance que la population à besoin de la Paix et fatiguée de guerres. Elle est prête à se battre pour retrouver sa dignité et sauvegarder l’intégrité territoriale de notre pays”, a-t-il dit.

Kijana invite la population à la vigilante et une attention particulière car la situation sécuritaire du pays est très inquiétante.

“Je dis merci à la population qui a observée ce mot, que ça soit les enseignants, opérateurs économiques, les petits commerçants, nous disons merci. La population doit être vigilante et attentive car la situation de notre pays est très inquiétante”, poursuit-il.

Il importe de signaler que cette action citoyenne, a été décrété par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile et le bureau de coordination de la société civile forces vives du Sud-Kivu. Ceci pour solidariser avec les populations du Nord-Kivu qui sont sous le feu de l’ennemie et demander le retrait immédiat du M23 dans les différentes parties du pays qu’ils occupent depuis plusieurs mois.

Gabriel ACIRHUSHOKOLIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.