Bukavu: La société civile exige le remplacement des certains chefs d’avenues incompétents dans le quartier Ndendere

La société civile noyau communal d’Ibanda demande le remplacement des certains chefs d’avenues du quartier Ndendere qu’ils qualifient d’incompétents. Cette recommandation a été formulée à l’issue d’une réunion de conseil de sécurité tenue ce mercredi 14 juillet 2021 au bureau du sous commissariat de la police de Mukukwe.

Le président de cette structure citoyenne, David Cikuru renseigne que plusieurs projets de développement ne sont pas réalisés ce dernier temps dans le quartier ndendere, suite à l’incompétence de certains chefs d’avenues qui ont vieillis et d’autres n’habitent pas dans les avenues qu’ils dirigent pour arriver à découvrir les besoins réels de la population.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce dernier pense que le remplacement de ces chefs d’avenues incompétents peut rétablir également la situation sécuritaire dans le quartier Ndendere.

” Dans le quartier Ndendere, il y’a des avenues qui existent sans responsable et il y’a un cadre de base qui gère lui même au moins trois avenues. Même différentes dans des différentes réunions les habitants ne maîtrisent pas leurs cadres de base.
Nous pensons que le remplacement de ces chefs d’avenues peut résoudre tant soit peu le problème d’insécurité qui est devenue monnaie courante dans cette partie de la ville de Bukavu”, a déclaré David Cikuru.

Contacté à ce sujet le chef du quartier Ndendere, Albert Migabo Nyagaza confirme cette incompétence de certains chefs d’avenues. Ceci avant de souligner que les enquêtes seront faites pour les découvrir et les remplacer.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Il y’a les chefs d’avenues qui n’organisent pas même des réunions, ils ne participent pas dans des conseils de sécurité, et ne savent pas ce qu’ils sont venus faire. Mais il y’a d’autres qui travaillent très bien. Il y’a une correspondance qui a été signée par le ministre de l’intérieur ordonnant le remplacement des cadres de base incompétents, et les enquêtes se poursuivent pour les découvrir”, a-t-il laissé entendre.

Plusieurs sources estiment que le fait que les chefs d’avenues ne soient budgétisés par l’Etat congolais, Cela pourrai impacter négativement sur la qualité de leur travail.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.