Bukavu : La sécurité du quartier Nyalukemba, au centre d’une réunion d’urgence tenue ce vendredi 3 juin

Bukavu : La sécurité du quartier Nyalukemba, au centre d’une réunion d’urgence tenue ce vendredi 3 juin

La société civile sous-noyau du quartier Nyalukemba a tenu ce vendredi 3 Juin 2022 une réunion d’urgence à l’hôtel beau lieu situé à Nguba en commune d’Ibanda.

Selon Obedi Manvu Elie, Président de la société civile Nyalukemba, plusieurs services de sécurité ont été invités à ces assises ainsi que des organisations internationales ayant l’orientation de la sécurité. C’est notamment la Police, les autorités du quartier, l’Agence Nationale de Renseignement(ANR) section de Nyalukemba.

Inscription ISJC

Pour lui, l’objectif principal est rien d’autre que celui de voir le quartier Nyalukemba être sincèrement sécurisé et cesse d’être victime des forfaits que commettent récurrement les personnes de mauvaise intention.

Pour ce faire, plusieurs points ont été débattus dans cette rencontre et des recommandations s’en ont suivies pour éradiquer l’insécurité dans cette entité que dirige Deo Kurasa.

Il a été demandé d’abord à la population d’être très vigilante et de dénoncer sans attendre les cas suspects détectés dans leur entité ainsi que les cachettes découvertes des malfrats qui y opèrent.

Au deuxième plan, il a été question de souhaiter que les services oeuvrant aux frontières à l’occurrence la Direction Générale de Migration (DGM), s’assurent que ceux qui entrent en ville comme en province aient des documents fiables leur permettant d’y fouler. Que dans cette démarche, les services des Entités Territoriales Décentralisées(ETD) fassent preuve de prudence dans l’octroi des documents aux étrangers.

A un autre niveau, dépendamment de la situation sécuritaire préoccupante au Nord-Kivu, il a été demandé aux habitants de Nyalukemba d’éviter les propos de tribalisme et d’incitation à la haine étant donné que plusieurs étrangers logent ce quartier. Sans cela, des cas d’insécurité peuvent naître à la suite des frustrations des certains.

Enfin, les tenanciers des bistrots, de Nganda, des hôtels, et même des éditions de musique sont priés d’arrêter ou de diminuer sensiblement dès 18 heures 30′ leurs nuisances sonores. Cela permettra à tous les habitants de bien rester aux aguets vis à vis des ennemis de la sécurité à Nyalukemba.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.