Bukavu : la maison de télécommunication Airtel sur le point culminant, son départ forcé est annoncé

Un délai de 24 heures est accordé à la société de télécommunication Airtel afin de s’amander et restituer tous les forfaits escroqués auprès des abonnés pendant tout le temps de perturbation de la connexion. L’ultimatum lancé ce mardi 11 juin au cours d’une marche pacifique suivie d’un sit-in devant les installations de la maison Airtel Bukavu (Sud-Kivu).

Les habitants de la ville de Bukavu ont répondu présents à l’appel des Comités locaux de gouvernance participative (CLGP-Sud-Kivu) et ses partenaires, visant à dénoncer la mauvaise qualité des services qu’offre la maison Airtel à ses abonnés.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Dans leur mémo lu devant le bureau Airtel situé sur avenue P.E.Lumumba dans la commune d’Ibanda à Bukavu, les manifestants ont montré leur regret de constater qu’il ne se passe un seul jour sans qu’il ait une perturbation du réseau Airtel.

Faustin Batumike, animateur provincial du CLGP a indiqué que le cas le plus récent est celui du mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de la semaine dernière, où les abonnés se sont rendus compte qu’ils étaient privés du réseau Airtel sans aucun motif valable.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Cet imbroglio a occasionné la perte d’emplois pour certains abonnés qui ne savaient plus communiqués avec leurs responsables ; les voleurs ont pillé les biens de paisibles citoyens qui ne savent plus atteindre les services de sécurité, etc. Par contre, le réseau de communication Airtel a amassé de millions et millions de dollars américains après avoir récupéré les mégas, minutes activés en terme de forfaits par abonnés,” a déclaré Faustin Batumike.

Les manifestants anti-Airtel à Bukavu

Pour ce dernier, la société Airtel s’enrichi illicitement au dos de la population qui traverse une situation recambolique.

“(…), un signal fort vous démontrant que l’heure est grave, et vous devez tiré les conséquences en améliorant rapidement votre réseau avant tout soulèvement populaire,”poursuit notre source.

Et d’ajouter :

“Faute de quoi, les actions des grandes envergures pourront se multiplier jusqu’à au départ forcé de votre société,”.

La perturbation de la connexion Airtel est observée et dénoncée depuis longtemps par les groupes de pression du Sud-Kivu. A chaque fois qu’il y a manifestation, le responsable de l’agence Airtel au Sud-Kivu promet de parvenir les revendications à sa hiérarchie.

Benjamin Bahati

Un commentaire sur « Bukavu : la maison de télécommunication Airtel sur le point culminant, son départ forcé est annoncé »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.