Bukavu : la CPI en séance d’information avec les Magistrats et Avocats du Sud Kivu

Bukavu : la CPI en séance d’information avec les Magistrats et Avocats du Sud Kivu

La Cour pénale internationale (CPI) a organisé une session d’information en  faveur de quelques avocats de la ville Bukavu. Cette session a porté essentiellement sur « la situation des affaires concernant les congolais devant la CPI ».

Selon Patrick Tshibuyi du bureau de greffe de la CPI, il s’agit de donner le maximum d’informations aux praticiens du droit qui exercent à Bukavu car c’est un travail qui leur intéresse d’avantage.

Inscription ISJC

« C’est une session d’information qui était organisée à l’intention des avocats et magistrats militaires, qui exercent à Bukavu. Nous avons eu à parler de la situation des affaires  des congolais devant la cour pénale internationale en mettant  un accent sur l’affaire Germain Katanga parce que dans cette affaire les juges ont ordonnés les réparations  au profit des victimes, c’est la première décision sur les réparations rendu par la CPI  et rendu  par une juridiction internationale, donc il était important de le partager avec les avocats et magistrats et nous avons également fait un rappel du mandat et fonctionnement de la Cour pénale internationale », a fait savoir Patrick Tshibuyi.

La séance d’information s’est également sur les journalistes car ce sont des médias qui sont plus proches de la population et ils doivent les vulgariser pour que celle-ci s’en informe d’avantage.

Pour leur part, les participants se sont dit satisfaits de cette session et ont loué le courage qu’a pris la CPI pour rendre compte de l’évolution des dossiers des congolais devant la CPI.

« Nous avons appris certaines choses que nous ignorons pour des congolais qui sont détenus à la CPI, (…) nous avons apprécié positivement cette communication », a dit le Colonel Magistrat Roger Bwangara Kodoroti, auditeur militaire supérieur du Sud Kivu lors d’une interview qu’il a accordée à jambordc.info

Du côté des avocats, ils se sont dits satisfaits des acquis de cette session qui a été, pour eux, une occasion qui leur a permis de découvrir comment les organes de la CPI fonctionnent.

« C’est très important de savoir comment fonctionne la CPI les différents organes parce qu’étant donné que nous sommes un peu éloigné, nous sommes plongés dans nos activités quotidiennes savoir comment ça se passe à la CPI. Ça nous aide notamment pour une province comme le sud Kivu qui a connue beaucoup crimes internationaux, au moins avoir des informations ça nous aident à savoir comment on peut se débrouillé en tant qu’avocats », a ajouté Aziza Kajangu, avocat au barreau de Bukavu.

Pour rappel, cette même activité a été réalisée aussi en faveur des Organisations non gouvernementales qui sont actives dans la ville de Bukavu. Elle s’est tenue dans la salle Exodus se trouvant non loin du Collège Alfajiri dans la commune d’Ibanda.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.