Bukavu : fosses septiques et égouts, déversent des excréments sur la voie publique

Des excréments en provenance des fosses septiques et égouts bouchés sont visibles sur certains lieux publics dans la ville de Bukavu. Non seulement que ce problème terni l’image de la ville, mais aussi peut provoquer des maladies des mains sales aux habitants.

Selon le constat de la rédaction centrale de JamboFm ce vendredi 21 juin, des eaux ménagères contenant parfois des matières fécales coulent sur les routes sans que des services habiletés ne s’inquiètent.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Le cas plus frappant est celui du feu-rouge sur avenue P.E. Lumumba devant les établissements Datco, où un égout visiblement rempli traîne sur la voie publique des excréments avec tous les risques d’être fortement contrarié par les odeurs de ces matières fécales déversées par cet ouvrage.

Un autre cas est observé au niveau du mur de soutènement de la tribune à la Place de l’indépendance, où les excréments qui proviennent depuis longtemps dans un égout se déversent sur la route. Toutes ces matières fécales se déversent dans le lac Kivu avec toutes les conséquences sur l’environnement et la biodiversité.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Face à cette situation, d’aucuns n’hésitent à penser que le service d’hygiène et assainissement sensé faire le suivi de la situation a échoué.

Il est donc urgent que la mairie en collaboration avec ses services se mettent au travail pour déboucher les égouts concernés, et faire un contrôle dans des parcelles où les fosses septiques déversent les excréments sur la place.

Juvénal MUTAKATO

Un commentaire sur « Bukavu : fosses septiques et égouts, déversent des excréments sur la voie publique »

  1. Ces comportements sont à décourager le plus tôt possible. Au-delà de ce cas élogieux des excrément, nous remarquons une habitude de détérioration des trottoirs et chaussées qui sont actuellement consacrés pour les mélanges des mortiers pour la plus part des chantiers en construction dan la ville de BUKAVU. Ces cas sont observés sur toutes les avenues, malheureusement dont les routes ont été chèrement acquises notamment l’avenue Hippodrome, l’avenue KALEHE, l’avenue FIZI, l’avenue MIMOZA, l’avenue de la résidence, l’avenue Patrice Emery LUMUMBA de NYAMOMA à NGUBA frontière RUZIZI premier , l’avenue NYAWERA, l’avenue du Gouverneur, et partout sur les artères de routes de la ville de BUKAVU laissant poussière et déformation de ces lieux en question. Une fois ces poussières sont abandonnées à ces endroits, les habitants inciviques profitent d’y jeter des déchets de toute nature à la merci des autorités ayant dans leurs attributions l’assainissement et la Mairie. Ajouté à ce problème nous voyons le stationnement des véhicules et épaves sur les même trottoirs obstruant la circulation des paisibles citoyens qui sont contraints de partager passage avec les véhicules sur la chaussée avec tout le risque d’accident possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.