Bukavu: enseignants, chercheurs et étudiants de l’UOB ont échangé sur les enjeux écologiques

Une conférence d’échange et de réflexion s’est tenue à l’Université officielle de Bukavu (UOB) ce samedi 29 juin, autour du thème: ”Comprendre les enjeux de l’économie écologique”. Cette conférence a réuni les membres du Centre de recherche d’économie et gestion appliquée au développement durable (CRGAD) du domaine des Sciences économiques de l’UOB, les étudiants, les enseignants, les chercheurs et citoyens.

Selon les organisateurs, l’objectif de cette activité était de réunir le monde scientifique et la population en général afin de discuter sur les réalités socio-économiques et environnementales.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

‘On voulait regrouper le monde scientifique et la population sur la nécessité de lier les activités économiques aux réalités socio-économiques et environnementales”, indique l’un des organisateurs.

Le Chef de travaux Dieu-Merci Amani, un des facilitateurs du jour, renseigne que les activités économiques anthropiques sont celles qui impactent négativement l’écologie dans la province du Sud-Kivu, à l’exemple de l’écosystème lacustre et forestier.

Outre, il a montré que les forêts sont d’une importance capitale dans la régulation du climat, services écosystémiques et grands réservoirs de la biodiversité de la planète.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

L’occasion pour le Chef de travaux Dieu-Merci Amani de rappeler les cas d’exploitation illicite que le Parc national de Kahuzi-Biega (PNKB) subit, qui selon lui est à la base de l’aggravation de la déforestation dans cette réserve naturelle mondiale.

”Les facteurs de cette déforestation, nous retrouvons le recours aux bois énergie, à la carbonisation avec le charbon de bois, le recours aux bois de construction et le chômage de population environnante, sont celles qui ont aggravé cette déforestation dans le PNKB,” a martelé le CT.

Les participants à ces échanges ont été appelés à protéger l’environnement afin de lutter contre cette forte déforestation dans la province et dans le PNKB en particulier.

”Comme suggestion à tout le monde, c’est d’voir l’éducation environnementale, favoriser l’économie circulaire, installation des ressources énergétiques renouvelables et le recours aux alternatives énergétiques de cuissons et de construction autres que le bois,” exhorte-t-il.

Il sied de signaler que trois thématiques ont été abordées dans cette conférence sous la modération du Professeur Luc Bora Uzima. Il s’agit de la responsabilité sociétale des entreprises, exposée par le Docteur Adolph M’Menge; Industrie forestière au Sud-Kivu: Analyse de la valorisation des résidus du bois dans la ville de Bukavu, avec comme intervenant, le l’Assistant Benjamin Ncancu ainsi que le Déterminant de la déforestation du PNKB dans les territoires de Kabare et Kalehe, exposée par le CT Dieu-Merci Amani.

Gabriel ACIRUSHOKOLIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.