Bukavu : Des veuves des militaires s’indignent du retard observé dans le payement de leurs primes de 30.000 FC

Bukavu : Des veuves des militaires s’indignent du retard observé dans le payement de leurs primes de 30.000 FC

Certaines veuves dont leurs maris militaires étaient tombés sur les champs de bataille dénoncent le retard accusé dans le payement de leurs primes mensuelles estimées à 30.000FC(trente mille francs Congolais), une dotation qu’elles qualifient d’ailleurs de modique.

Approchées par la rédaction de Jambordc info ce mardi 11 octobre 2022, ces femmes visiblement en âge avancé, regrettent de voir que le gouvernement congolais se moque de leur situation après la perte de leurs époux qui étaient pourtant au service de la nation.

Inscription ISJC

Ces dernières s’indignent du retard que leurs primes évaluées à 30.000FC le mois accusent désormais et cela en dépit des responsabilités familiales qui pèsent sur elles.

“Mon Marie était premier lieutenant, il est mort en 2008. Dès lors, le gouvernement me paye 30.000FC. Je n’arrive pas à répondre aux besoins de mes 5 enfants. Nous souffrons même pour recevoir cette somme qui bien que minime n’est pas égale à zéro.”, L pmaisse entendre Nabintu Gisèle, qui a perdu son conjoint en 2018 dans une bataille dans la province de l’Ituri.

Même revendication pour Chantal Bisimwa, qui demande au gouvernement congolais de prendre ses responsabilités en main.

” Nous demandons juste aux autorités de jeter un regard sur nos problèmes. Aujourd’hui le 11 du mois d’octobre mais on n’a pas encore touché le 9 ème mois. Les militaires ont perçu mais de notre côté pas encore ». Fustige-t-elle.

Pour ces femmes, le ministère des affaires sociales et la 33 ème région militaire n’arrivent pas à trouver une solution durable à leur desiderata, voilà pourquoi elles souhaitent que les autorités à d’autres niveaux écoutent leurs cris de détresse et y trouvent des solutions durables.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.