Bukavu : Chaulage des maisons, les bâtiments de l’état appelés à prêcher par l’exemple

Bukavu : Chaulage des maisons, les bâtiments de l’état appelés à prêcher par l’exemple

La société civile de Bagira en ville de Bukavu au Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo dénonce l’action menée par le parquet de Bukavu, consistant à sceller de manière sélective des bâtiments privés non chaulés sur toute l’étendue de la ville. Ceci pour les édifices de l’état souffrent de chaulage et ne sont pas interpellés. Cette structure citoyenne l’a signifiée au cours d’un entretien avec un reporter de Jambordc.Info, ce lundi 14 Septembre 2020.

Selon Gentil Kulimushi, un acteur de la société civile au Sud-Kivu et président communal de la Société Civile, les bâtiments abritant les services de l’Etat devraient servir d’exemple en chaulant leurs bureaux respectifs avant d’étendre la mesure aux particuliers.

« C’est impossible que le parquet se livre au scellage des maisons des particuliers qui ne sont pas peintes et pourtant son propre bâtiment ne le pas encore. Comment expliquer que tous ces bureaux de service étatique peuvent restés sales et que la mairie ordonne au parquet de sceller tout bâtiment privé qui n’a pas obéi à la mesure ? il devrons commencer par leurs bureaux », indique-t-il.

Cependant, notre source demande à l’autorité urbaine et au parquet d’arrêter cette pratique, car la mesure ne concerne pas seulement les bâtiments privés.

« (…) Ils doivent arrêter de se livrer à cette pratique, qui pénalise une partie de la population. Si la mesure est pour donner une bonne image à la ville, elle doit inclure tout le monde »” a ajouté Gentil Kulimushi.

À Noter que c’est dans un arrêté signé par le gouverneur et exécuté par le maire de la ville, que les propriétaires des bâtiments situés sur les artères principales ont été demandé de peindre leurs maisons, ceci pour redorer l’image de la ville de Bukavu.

Juvénal Mutakato

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.