Béni : Deux filles arrêtées par la police pour la pratique d’avortement criminel

La police nationale congolaise, PNC commissariat urbain de Béni vient de mettre la main sur deux demoiselles accusées de pratiquer des avortements criminels. C’est dans la soirée de ce lundi 28 octobre 2019 que ces présumés auteurs d’avortement ont été arrêté.

Il s’agit selon les sources policières, de deux filles dont Sifa Siviwa et Masika Kobila, toutes d’environ 18 ans, alors qu’elles étaient recherchées depuis le 19 octobre dernier.

D’après certaines sources sur place, Sifa Siviwa est accusée d’avoir abandonné son fœtus et l’avoir jeté à côté d’un puis de la parcelle voisine au quartier cité belge. Ceci avant de confirmer devant la police, avoir reçu les médicaments pour avortement de son concubin qui n’était pas prêt à assumer ces responsabilité.

Interrogé la police sur cette question, elle fait savoir que la présumée criminelle est passé aux aveux et a demandé pardon à toute la communauté pour ce crime.

L’officier de police judiciaire qui instruit le dossier à l’État major de la PNC ville de Béni, promet déféré les deux demoiselles devant leur juge naturel.

Opportunité pour Maître Justin Matete du forum de paix de Béni, de condamner cet acte. Il ajoute qu’en cas de culpabilité prouvé, les auteurs courent le risque de la peine de mort, ou 15 ans selon l’appréciation du juge.

Présentement, la destination du concubin auteur de la grossesse reste inconnu mais reste dans la cible de la police.

Saddam Patanguli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.