Addis-Abeba: João Lourenço appelle au retour à un dialogue sincère entre Kinshasa et Kigali

Un mini-sommet extraordinaire sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) s’est tenu vendredi 16 février soir, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne et siège de l’Union africaine (UA). C’était en marge du 37ème Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine qui s’ouvre ce samedi 17 février dans la capitale éthiopienne.

La réunion, convoquée par le chef de l’État angolais, João Lourenço, a été consacré à la relance du processus de paix dans l’Est de la RDC, après le déploiement d’une mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), approuvée en août 2023, à Luanda.

Cette rencontre en parallèle s’est tenue en présence du chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi qui séjourne sur place à Addis Abeba.

Selon le directeur-adjoint de la Cellule de la communication présidentielle, Giscard Kusema, cette réunion extraordinaire a tourné autour de la restauration de la paix dans l’Est de la RDC.

« Ce mini-sommet a quatre objectifs, à savoir : le retour à un dialogue constructif et réconciliateur entre la RDC et le Rwanda, la cessation immédiate des hostilités, le retrait immédiat du M23 des zones occupées, le lancement du processus de cantonnement du M23 et la mise en œuvre du PDDRC-S, » a-t-il précisé.

Le 37e Sommet de l’UA  qui s’ouvre ce samedi à Addis-Abeba se propose d’admettre la RDC au Conseil paix et sécurité de l’Union africaine (CPS). Cette instance décisionnelle africaine est l’équivalent du Conseil de sécurité des Nations Unies. La RDC va désormais siéger aux séances à huis clos du CPS, 22 ans après son exclusion.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.