3e marche des laïcs le 25 février : La MP réclame un troisième dialogue

Le Comité laïc de coordination (CLC) ne recule pas. Le remède pour la crise qui ruine la République démocratique du Congo reste l’application stricte de l’accord de la Saint Sylvestre. Pour ce faire, le CLC convoque le peuple congolais à une 3e marche pacifique, dimanche 25 février courant.

Dans un communiqué, le CLC accuse le pouvoir d’un manque de volonté politique d’assurer l’alternance au pays.

Inscription ISJC

« En effet, nombreuses fenêtres d’opportunité ont été offertes à nos dirigeants actuels ont été systématiquement rejetées (…) Nous voulons les élections ! Oui nous les voulons libres, démocratiques, transparentes et inclusives mais pas des élections truquées et manipulées d’avance qui ne garantissent pas la paix ni avant ni après les élections », explique le CLC.

Les laïcs, à travers cette initiative, entendent aller jusqu’au bout.

« Pour la 3e fois, le Comité laïc de coordination invite le peuple congolais à poursuivre la marche jusqu’à la victoire finale. Nous irons jusqu’au bout de ce régime irrespectueux de la Constitution et de l’Accord de la Saint Sylvestre », décide-t-il.

Du côté de la Majorité présidentielle, un troisième dialogue s’avère fondamental pour mettre fin à ces revendications. Des sources recoupées renseignent que le speaker de la famille politique du Chef de l’Etat, André Alain Atundu, aurait affirmé la volonté de cette messe qui, selon lui,  « pourrait stopper les ardeurs des laïcs catholiques qui organisent des marches pacifiques ».

Il sied de se demander si les parties prenantes au deuxième dialogue, et spécialement les évêques au sein de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui l’avaient facilité jusqu’à en ressortir  ledit Accord inclusif de la Saint Sylvestre, auront le même entendement que les acteurs politiques de la MP.

Néanmoins, tout est possible et qui vivra verra, dit-on.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.