Sud-Kivu : Les forces vives de Bagira dénoncent la vente et la consommation des boisons fortement alcoolisées

Sud-Kivu : Les forces vives de Bagira dénoncent la vente et la consommation des boisons fortement alcoolisées

Les forces vices de la commune de Bagira réunies au sein de la plateforme « Kwetu Bagira » et engagées pour le développement de la dite commune, dénoncent la vente et la consommation des boisons fortement alcoolisées dans les quartiers de cette commune. Ces forces vives dont l’organisation Karibu jeunesse nouvelle (KJN), l’ont exprimé dans un mémorandum adressé au maire de la ville de Bukavu, ce mardi 23 avril 2019.

Cette plateforme a fait savoir dans leur mémorandum, que la drogue et les boisons fortement alcoolisées connues sous différents noms (sapilo, simba, obama, liqueur café, barça etc) sont vendues dans les 10 quartiers de la commune Bagira, sous le silence coupable des autorités à tous les niveaux.

Inscription ISJC

Ces forces vives ont souligné que, la dépravation des mœurs, l’insécurité, la prostitution, la pollution, les bagarres, les tracasseries diurnes et nocturnes, et même la mort sont entre autres les conséquences qui résultent de la consommation de ces boissons fortement alcoolisées par les jeunes de Bagira en particulier et de toute la ville en général.

Dans ce mémorandum, ces forces vives appellent l’autorité urbaine à prendre des mesures qui s’opposent pour décourager ces pratiques par la fermeture de ces 287 maisons de vente de ces boisons fortement alcoolisées qui œuvrent dans les dix quartiers de la commune de Bagira.

Cette plateforme demande donc la vulgarisation de l’arrêté du maire de la ville interdisant la vente de ces boissons, la prolifération des maisons des tolérances, des cinés vidéo et la vente de ces boissons dans les camps militaires.

Elie Bigaba, JRI

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.