Uvira : La société civile était dans la rue pour solliciter la dépolitisation des FARDC

Uvira : La société civile était dans la rue pour solliciter la dépolitisation des FARDC

La nouvelle société civile congolaise (NSCC) section d’Uvira a organisé une marche pacifique de soutien aux forces armées de la République démocratique du Congo, FARDC ce mercredi 23 septembre dernier à dans la ville d’Uvira en province du Sud-Kivu. Opportunité pour cette structure citoyenne d’exiger une justice pour les massacres de Kipupu et Bilalombili.

Conduits par son coordonnateur, Andre Byadunia, les membres de cette structure citoyenne ont circulé sur les artères de la ville d’Uvira, avant d’aller chuter à L’Etat Major du secteur opérationnel sukola2 sud Sud-Kivu.

« Les populations d’uvira, Fizi et Mwenga demandent la dépolitisation des FARDC pour qu’elles traquent les groupes armés », écrivaient ces manifestants sur leurs calicots.

Selon les informations livrées par le Capitaine Dieudonné KASEREKA, porte parole secteur opérationnel sukola2 sud Sud-Kivu, à la fin de cette marche pacifique, les manifestants ont déposé un mémorandum à L’État Major secteur opérationnel sukola2.

Dans ce dernier, la société civile contredit les propos de certains politiciens qui accusent l’armée congolaise de ne rien faire pour rétablir la sécurité dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira et Fizi.

Cette structure citoyenne voulait voir les FARDC dotées des moyens conséquents pour mettre hors d’État de nuire tous les groupes armés.

Pour rappel, une autre marche similaire avait été organisée le 8 juillet 2020 par le mouvement citoyen lutte pour le changement, LUCHA-RDC-Afrique section d’Uvira.

Rédaction

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.